Scarabelli


« In Astro Veritas »

 

Astrologie homéopathique : Nux Vomica





Mots clefs : hyperactif, efficace, besoin de conquérir.


Famille : végétal.


Remède le plus prescrit de tous, le plus fréquent en raison de la masse de ses symptômes, et surtout du fait que les affections qu'il guérit correspondent aux troubles fonctionnels les plus souvent rencontrés en médecine, en particulier, les troubles digestifs et la tension nerveuse. C'est un des remèdes les plus adaptés aux conditions de vie moderne, stressante et rapide.


Le produit de base, la graine de Strychnos nux vomica, présente un grand intérêt pour la pharmacopée, de l'Antiquité jusqu'à nos jours encore, car elle contient des alcaloïdes auxquels l'homme est très sensible, en particulier, la strychnine et la brucine, avec une proportion plus grande de la première par rapport à la seconde. La strychnine est un excitant du système nerveux central, du bulbe et de la moelle, et en particulier du système pyramidal, ceci par défaut d'inhibition dû au blocage des récepteurs de la glycine, neurotransmetteur régulant et pondérant l'activité dudit système. Il s'ensuit une désorganisation, une excitabilité neuromusculaire et sensorielle, une incoordination des péristaltismes. C'est pour cela que NUX VOMICA est un excité et un hypersensible. C'est le remède des gens hypertendus. Hypertension artérielle, tension nerveuse, hyperactivité. Remède des gens sthéniques et tournés vers l'action, à l'inverse d'IGNATIA, qui serait plutôt le remède des gens plus « contemplatifs », tournés vers l'action passée, la réflexion, avec la même hypersensibilité, car ce remède-là contient les mêmes alcaloïdes mais en proportions inversées, c'est-à-dire plus de brucine que de strychnine.


L'essentiel pour NUX VOMICA, c'est l'action. Les bébés, les enfants et les adultes NUX VOMICA sont des hyperactifs. Souvent, le type sensible est fort, musclé (gras ou maigre), hypertonique. NUX est pris - et même véritablement prisonnier - de cet état d'excitation, d'ambition et d'impulsivité, jusqu'à se surmener, transgresser les règles d'hygiène de vie et compromettre son équilibre. Il dépassera les bornes, car son problème, c'est de s'imposer des limites, ce qui voudrait dire reconnaître son propre manque, ce qu'il ne peut. NUX est un remède de contrôle. Contrôle de l'activité, contrôle des fonctions neurovégétatives, self-control. C'est cette tension en avant, vers l'action, qui sera responsable de son surmenage et du dérèglement de sa sensibilité et de ses fonctions naturelles neurovégétatives.


Cette hyperactivité peut rester désordonnée et ce sera le cas de patients très lésionnels mais dans la majorité des cas elle sera organisée. NUX est, en effet, généralement quelqu'un de très organisé. Tout est organisé vers un seul but : l'action ou, plus exactement, le résultat de l'action. Pour NUX, c'est seul le résultat qui compte, quitte à se sacrifier et à sacrifier les autres. Mais pourquoi ?


Parce qu'il a un immense besoin de réussite. Pas tellement de réussite sociale, comme LYCOPODIUM, VERATRUM, PLATINA, par exemple. Non, il a besoin de réussir ses actions, il a besoin de faire bien, d'efficacité. NUX, c'est l'obsession pathologique du « faire ». Si on veut l'atteindre, il suffit de lui montrer qu'il a échoué.


Son moteur réside dans cette hypersensibilité à l'échec. Pourquoi ?


Au fond, l'autre moteur caché de ce besoin est dans son angoisse. Elle n'apparaît pas clairement dans les symptômes du remède, car toutes les peurs qu'il a sont des peurs directement ou indirectement liées à l'échec, à l'impossibilité d'agir, comme le feraient la maladie, la folie ou la perte de son propre contrôle. Elles ne peuvent qu'être déduites de l'agencement de l'ensemble de ses symptômes et de cas cliniques précis. Tout se passe comme si, au fond de NUX, il y avait une impossibilité d'accepter le monde tel qu'il est, de vivre dans un monde contraire à l'image idéale qu'il s'en fait, que son idéal soit l'idéal capitaliste du yuppie ou l'idéal altruiste d'un apôtre de la paix. Le monde manque d'organisation et de règles ; NUX le veut propre et ordonné, et il est prêt à le changer. L'ampleur de la tâche ne le décourage pas, et il voudra en faire plus qu'il ne peut, car il n'en voit jamais la fin, il y a toujours quelque chose qui ne va pas bien ; alors, il se surmène, et, quand il s'aperçoit qu'il y a des choses qu'il n'a pas (forcément) réussies, apparaît l'angoisse d'avoir échoué, de ne pas avoir été à la hauteur ; il a ainsi la sensation d'avoir manqué à tout, à son devoir, d'avoir trahi son idéal, il est très dur envers lui-même. À ce moment-là, il peut être déprimé au point de se suicider, ou bien, si c'est manifestement la faute de quelqu'un, il aura des pulsions homicides. Il ne supporte pas l'incapacité, l'irresponsabilité, il ne supporte pas que des efforts importants et honnêtes ne soient pas récompensés. Il ne supporte pas l'impuissance de l'homme, la sienne surtout, victime d'une trop grande ambition pour son existence. L'échec et le manque génèrent chez lui des angoisses d'une intensité incroyable, aussi doit-il supporter dans sa vie des accès d'angoisse et de douleurs (morales et physiques) d'une grande intensité (angoisse « insurmontable », dit la Matière médicale). Ce sont des gens courageux qui souffrent beaucoup et supportent la souffrance. C'est un remède douloureux.


À l'opposé de l'image que l'on s'en fait, il y a un « envers » de ce remède, très introverti et inhibé : grande anticipation, timidité en public, couardise, broie du noir, chagrins silencieux avec colères contenues suivies de troubles, très aggravé en pensant à ses problèmes personnels qu'il ne peut exprimer devant personne, solitaire, aversion pour la compagnie, avec peur d'être approché. Autrement dit, il garde toujours une intense souffrance pour lui, à la hauteur de ses ambitions, de son idéal.


Si la strychnine correspond à l'hyperactivité, la brucine correspond à l'hypersensibilité émotionnelle, au niveau du vécu, du ressenti. Pour cela, outre qu'il est un actif, NUX est un grand sensible ; c'est l'image du gros dur sensible. Il a une extrême sensibilité dans tous les domaines : affectif, émotionnel, sensoriel, réflectif. Les NUX sont bons, généreux, délicats et compatissants, hypersensibles à l'injustice, hyperaffectueux. En un mot, ils ont du cœur. Les actions qu'ils entreprennent, ils les font avec cœur. NUX est un hyperactif sentimental.


D'après "Homéopathie pédiatrique" de Jacques Lamothe, aux éditions Similia.


Rappel des significateurs astrologiques identifiés par Franck Nguyen :


Soleil, Mercure, Mars, Jupiter, Uranus, Neptune, Pluton - Feu, Terre

Bélier, Taureau, Lion, Vierge, Balance, Sagittaire, Capricorne.

Découvrez la synthèse des remèdes

*** Consultation d'astrologie homéopathique ***

découvrez votre remède de fond !

À partir de vos coordonnées de naissance exactes (date, heure et lieu précis),

et de vingt minutes d'entretien, votre similimum pourra vous être proposé.

Mise à jour : mercredi 26 juillet 2017

© 2002-2017 Scarabelli - Tous droits réservés - Conception et réalisation : Scarabelli

Scaramel@Scarabelli.org

Scarabelli recommande les produits homéopathiques des laboratoires Rocal-Lehning

que vous trouverez 7 jours sur 7 à la Pharmacie Homéopathique du Maine

193 avenue du Maine - 75014 Paris - Métro Alésia

N'hésitez pas à joindre Madame Vally et son équipe au 01.45.39.72.72

pour vous assurer de la disponibilité de votre remède.